Laëtitia

Laëtitia, professeur de théâtre ados et adultes

Laëtitia est comédienne, chanteuse, musicienne, autrice-compositrice-interprète de chansons folk en français et de musiques de scène. Elle étudie les Arts du spectacle à l’université de Besançon tout en intégrant le Conservatoire d’Art dramatique. Elle y explore différentes techniques issues d’autres pays : théâtre Nô (Japon), opéra chinois, masques balinais, comedia dell’arte (Italie), théâtre indien, etc. Elle effectue également des stages au Centre Dramatique National (jeu, marionnette), et expérimente la scène dans des créations variées (théâtre classique, contemporain, conte musical, comédie musicale Broadway et jeune public).

En 2010, elle intègre la formation professionnelle Vers un acteur pluriel du Théâtre 2 l’Acte à Toulouse, dirigée par Michel Mathieu. Elle se confronte cette fois-ci à une approche contemporaine du jeu d’acteur, ainsi qu’à la notion d’écriture de plateau. Elle y rencontre Sophie Adoue, comédienne, avec laquelle elle entame un travail de recherche sur la parole au théâtre comme source d’énergie dramatique à partir du roman Les frères Karamazov de Dostoïevski.

En 2016, elle crée la Compagnie un homme s’énerve avec Sophie Adoue et Fabien Le Prieult.

En octobre 2019, elle conçoit, crée et joue à la Cave Poésie à Toulouse, toujours au sein de la Compagnie un homme s’énerve, un premier solo à partir de la nouvelle d’Edgar Allan Poe, La chute de la maison Usher, dans lequel elle est seule en scène.

En parallèle du travail de plateau, elle commence ses recherches en 2006 sur le jeu et la voix, notamment parlée, de l’acteur, dans le cadre d’un master à l’université de Besançon. Quelques années plus tard, elle entame un doctorat à l’université de Lille puis Nice-Sophia Antipolis. Elle travaille alors théoriquement et pratiquement sur le jeu et la voix de l’acteur en tant que comédienne pour la scène, et en tant que formatrice, attachée temporaire de recherche (ATER) et chargée de cours en licence Art de la scène à l’université de Lille 3.

À partir de 2014, elle se professionnalise comme directrice de travail vocal, et anime en parallèle plusieurs stages collectifs ouverts ou adaptés pour diverses compagnies théâtrales, ou encore comme coach individuel pour comédien(ne). À plusieurs reprises, son initiative en matière de travail de la voix en direction de l’acteur/actrice en jeu a été reconnue, ainsi que ses recherches dans leur globalité. Elle est ainsi invitée en 2017 à intervenir lors d’un colloque international à Paris sur le thème du son au théâtre, et assure en 2020 le module de travail vocal au sein de la formation professionnelle « L’acteur présent » au théâtre Le Ring à Toulouse.

Laëtitia :

“Guider en posant des jalons personnalisés selon la progression de chacun(e) avec joie, bienveillance, exigence et simplicité : voilà ce à quoi je m’attache pour créer la collaboration nécessaire au travail du jeu théâtral.”

“Une parole scénique n’acquiert sa valeur que dans l’action qui la concrétise.”